Schiltigheim : des cygneaux d’alerte

La lecture des Dernières Nouvelles d’Alsace nous l’apprend, les cygneaux de l’année ont disparu du Lac de l’Espace Européen de l’Entreprise à Schiltigheim. Ils étaient six, ils ne sont plus là. Malveillance ou disparition « naturelle » ?

Par disparition naturelle, pourrait imaginer un silure, un brochet, un chat, les trois affamés ou en même temps ! On pourrait évoquer un renard chassant dans le coin avant de remonter dans les champs et collines voisines.

On peut mais on doit aussi penser à la malveillance humaine.

La bienveillance, c’est celle des retraités qui matin frais et soir tiédis, viennent ici « faire du sport », se « bouger », prendre l’air. Mon père fait partie de ceux-là depuis plus de onze années, au lendemain d’un opération plus ou moins réussie.

« Six cygneaux sont morts à Schiltigheim » titrent les DNA !

Les cygnes et les cygneaux, j’en entends parler chaque année. J’entend aussi parler au quotidien de l’état dans lequel on retrouve le parking des lieux après une nuit « chaude » et fréquentée. J’entends aussi parler de l’état de la promenade lorsque certains salariés oublient l’existence de poubelles, la pause méridienne passée.

Là, je lis les DNA… « Six cygneaux sont morts à Schiltigheim »… « Depuis le début du printemps, ce retraité schilikois avait pris l’habitude de se rendre deux fois par jour au bord du lac artificiel de l’Espace Européen de l’Entreprise. Il venait observer le développement de six petits cygnes et il tentait de les protéger. A cet endroit, par le passé, des nids de cygnes ont été détruits. La cohabitation avec les humains n’est pas évidente » mentionne l’article

Pour avoir constater les faits, je suis naturellement triste… On me rétorquera que c’est une péripétie de la cohabitation avec l’homme en milieu péri-urbain… Même si la disparation des six n’est peut-être pas totalement liée à l’homme… Je sais que ce n’est pas la première fois que des nids sont saccagés, des œufs cassés, des animaux pris pour cible…

Sur un ponton, je trouve des billes d’airsoft ! En a-t-on fait ici un mauvais usage ? Quid des bandes signalées par des utilisateurs réguliers et « festifs » des lieux.

Qui dit vandalisme, dit Vandales ! Cet acte de cruauté, à rajouter à tant d’autres, n’est pas forcément de nature à me réconcilier avec certains de mes congénères … Un mot qui commence bien mal ou juste à propos peut-être…

La nature reprend ses droits, d’autres espèces voient grandir leurs petits…

« Six cygneaux sont morts à Schiltigheim » titrent les DNA…

Stéphane Bourhis – Conseiller Municipal de Hoenheim, promeneur à ses heures perdues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *